Genou gonflé : entorse grave ou luxation ?

par | 23 octobre 2022

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : Ligaments

Le genou est une articulation complexe où trois os se rejoignent : le fémur, le tibia et la patella (ou rotule).

Ces éléments osseux sont stabilisés par 4 ligaments : 2 ligaments latéraux situés sur les côtés de l’articulation et 2 ligaments croisés, l’antérieur et le postérieur, situés au centre de l’articulation (en dessous du fémur et au-dessus du tibia).

Parmi les lésions qui peuvent toucher l’articulation du genou, il y a l’entorse grave et la luxation.

Quelles sont les différences entre ces deux blessures et comment les traite-t-on ?

 

Définition de l’entorse grave du genou

L’entorse du genou est une lésion qui touche un ou plusieurs ligaments de l’articulation. Elle survient en général suite à un traumatisme et se traduit par des ligaments trop étirés ou déchirés.

Selon la gravité des lésions, l’entorse sera classifiée en trois stades :

  • L’entorse bénigne. Il s’agit d’un simple étirement des ligaments. La lésion isolée ne touche en général qu’un seul des ligaments latéraux (le latéral interne).
  • L’entorse moyennement grave. Elle est décrite ainsi lorsqu’il y a déchirure partielle de quelques fibres ligamentaires, toujours au niveau du ligament interne.
  • L’entorse grave. Elle intervient lorsqu’il y a rupture totale du ligament.
    Les lésions de cette entorse concernent le plus souvent le ligament croisé antérieur. Elles peuvent être isolées ou associées à aux lésions d’un ligament latéral ou d’un ménisque.
    Les victimes de l’entorse grave présentent en général une instabilité du genou.

 

Définition de la luxation du genou

La luxation du genou est un traumatisme à la suite duquel il y a déboitement permanent des os du genou, qui perdent contact entre eux.

Il s’agit d’une blessure rare mais très grave, qui demande une prise en charge rapide.

Elle survient en général après un impact violent, qui se produit lors d’un accident de voiture, une chute brutale ou un choc pendant la pratique d’un sport de contact.

Après l’accident, toute tentative d’auto-traitement doit formellement être évitée.

En revanche, il vaut mieux ne pas attendre avant de se faire prendre en charge.

En effet, un traitement tardif de la luxation du genou peut conduire à des lésions secondaires plus graves comme :

  • l’atrophie des tissus,
  • un raccourcissement des ligaments sectionnés,
  • une nécrose des tissus en raison de l’absence de circulation sanguine.

Dans certains cas, les dommages peuvent être si graves qu’ils conduisent à une amputation de la jambe au-dessus du genou.

La recherche de soins rapides est donc le maître-mot en cas de luxation.

 

Les symptômes de l’entorse ou de la luxation du genou

L’entorse

Le symptôme le plus distinctif d’une entorse du genou est une sensation d’instabilité et de déboîtement. Le sujet a l’impression d’un genou qui fuit puis revient en place.

Le réflexe à adopter face à ce symptôme est d’arrêter aussitôt toute activité en cours, pour ne pas aggraver la lésion ligamentaire.

Il faut ensuite refroidir le genou avec de l’eau froide ou de la glace (mais pas en contact direct avec la peau) afin de calmer l’inflammation.

 

La luxation

L’un des symptômes les plus visibles de la luxation du genou est le gonflement et la déformation de l’articulation. La jambe paraît raccourcie et mal alignée.

Tout mouvement de l’articulation provoque une douleur extrême.

Dans presque tous les cas, une intervention chirurgicale sera inévitable pour réparer les multiples lésions ligamentaires, celles du cartilage ainsi que les déchirures des ménisques.

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

Tell us how we can improve this post?

Dernières actualités de la chirurgie du genou

Genou gonflé : un signe de lésion du ménisque ?

Genou gonflé : un signe de lésion du ménisque ?

Une lésion du ménisque peut provoquer un gonflement du genou en raison de l’épanchement de liquide synovial. Ce symptôme n’est pas systématiquement présent et n’est pas, en soi, un signe de gravité. Mais, associé à d’autres éléments cliniques et radiographiques, il...