Greffe méniscale

allogreffe definition allogreffe et autogreffe greffe de menisque greffe meniscale docteur anthony wajsfisz chirurgien orthopediste specialiste du genou a paris

Transplantation d’une allogreffe méniscale

Sommaire – Accès rapide

C’est la transplantation d’un ménisque d’une personne donneuse. Cette intervention peut avoir lieu suite à une résection quasi-totale provoquant des douleurs.
=

Greffe méniscale : quand opérer ?

Avant tout traitement chirurgical, le praticien explique les avantages et les inconvénients du traitement chirurgical. Le traitement médical a nécessairement été initié auparavant et malgré ce dernier, les symptomes douloureux persistent plus de 6 mois après une méniscectomie totale. La chirurgie devient alors légitime. Il faut pour bien respecter les indications, que le patient ne présente pas d’arthrose évoluer et qu’il ait moins de 45 ans
=

Quelle anesthésie pour une greffe méniscale ?

Le patient, le chirurgien et l’anesthésiste choisissent l’anesthésie utilisée pour la chirurgie. Habituellement une anesthesie loco-régionale est favorisée. De nouvelles techniques anesthésiques permettent de prolonger l’efficacité du traitement de la douleur au-delà du temps chirurgical.
=

Greffe méniscale : déroulement de la phase opératoire

Cette intervention peut être pratiquée sous arthroscopie du genou. Dans celle-ci, une caméra miniature est insérée à travers une petite incision. La caméra fournit une vue claire de l’intérieur du genou. Le chirurgien orthopédique insère ses instruments chirurgicaux miniatures à travers d’autres incisions pour couper ou réparer la lésion et implanter la greffe de ménisque.
=

Quelle est la durée de l’intervention ?

Il s’agit d’une procédure longue qui nécessite en moyenne une heure et demi de chirurgie.
=

Quelle est la durée d’hospitalisation ?

Le patient rentre à son domicile le jour même (chirurgie ambulatoire).
=

Greffe méniscale : suites opératoires ?

Les suites nécessitent une décharge complète pour une période de 6 semaines, le temps de laisser la cicatrisation primaire se faire autour de la greffe. Le genou peut rester gonflé durant environ 3 semaines avec l’apparition d’hématomes possibles. Une fois la guérison effective, le chirurgien prescrit des exercices de rééducation. Des exercices réguliers pour restaurer la mobilité et la force du genou sont nécessaires. Le patient aura dans un premier temps des exercices pour améliorer son amplitude de mouvement puis réalisera progressivement, au fil de sa convalescence, des exercices de renforcement s’inscrivant dans son parcours de soins.

La reprise d’activités sportives peut être envisagée progressivement :

  • à 1,5 mois , VELO en home-trainer et MUSCULATION en circuit fermé
  • à 3 mois , NATATION en battements de jambes
  • à 4 mois, COURSE A PIED progressive et saut
  • à 6 mois, reprise de TOUT SPORT
=

Quelles sont les complications potentielles de la greffe méniscale ?

La principale complication reste l’échec de l’implantation de la greffe avec une extrusion de celle-ci qui ne joue pas son rôle.

Les autres complications habituelles de la chirurgie reste bien sûre possibles, comme les hématomes, l’infection, les complications sur les nerfs et les vaisseaux…..

Le développement d’arthrose est par ailleurs théoriquement réduit.

dr wajsfisz avis docteur anthony wajsfisz chirurgien du genou a paris specialiste genou paris

Docteur Anthony Wajsfisz – chirurgien du genou spécialiste, à Paris

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Note moyenne 5 / 5. Nombre de notes : 1

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

Tell us how we can improve this post?