Tendinopathie du semi-membraneux

semi tendineux semi membraneux douleur semi membraneux tendinopathie semi membraneux docteur anthony wajsfisz chirurgien orthopediste specialiste du genou a paris

Vue postérieure d’un genou droit : schéma du tendon du semi-membraneux avec ses différents faisceaux

Sommaire – Accès rapide

Le tendon distal du semi-membraneux se divise en cinq faisceaux :

  • un tendon direct attaché à la partie postérieur de la tubérosité interne ;
  • un tendon réfléchi qui passe dans un tunnel ostéo-fibreux formé par la gaine du tendon renforcé par le ligament collatéral   médial ;
  • un tendon récurrent constituant le ligament poplité oblique attaché à la coque condylienne postéro-latérale ;
  • un renforcement recouvrant le muscle poplité ;
  • un faisceau inconstant s’insérant sur la tête fibulaire
=

Tendinopathie du semi-membraneux

E

Contexte

Il s’agit fréquemment de ténosynovite ou d’enthésopathies liées à des phénomènes de traction et frottement, souvent favorisé par un genu recurvatum. Les atteintes du tendon commun et du tendon direct sont les plus fréquentes et surviennent volontiers au cours de la marche de longue durée ou la course de fond. L’atteinte du tendon réfléchi se trouve plus fréquemment dans un contexte de pathologies rhumatismales (1)
E

Examen clinique

On recherche une douleur à la palpation directe du tendon semi-membraneux qui s’effectue sur un patient en décubitus ventral, genou à 110° de flexion. Ce signe est augmenté aux tests d’étirement et de contraction contrarié. L’étirement se réalise sur un genou en extension, rotation externe passive. La contraction contrariée se réalise sur une flexion active du genou, jambe en rotation interne (Fig 02). La présence de la douleur lors de ces 3 manœuvres constitue la triade habituelle clinique de cette pathologie. La mesure des amplitudes articulaires recherche un genu recurvatum comme facteur favorisant.

Contraction contrariée du semi-membraneux

demi membraneux tendon semi membraneux tendinite semi membraneux docteur anthony wajsfisz chirurgien orthopediste specialiste du genou a paris
E

Examens complémentaires

Echographie – IRM
E

Traitement

Le traitement médical est toujours instauré en première ligne, il passe par le repos sportif, les anti-inflammatoires non stéroïdiens, la physiothérapie, voir les ondes de chocs. Une rééducation excentrique est également indiquée. Ce traitement conservateur permet une guérison dans la majorité des cas. Le traitement chirurgical de ces tendinopathies est exceptionnel : il peut s’agir d’une excision d’une bursite, voir une excision du tendon réfléchi. Le peignage du tendon commun reste exceptionnel.
=

Ressaut du semi-membraneux

E

Contexte

le tendon du semi-tendineux isolé peut présenter un ressaut au niveau du condyle interne fémoral. Cette pathologie semble plus fréquente en Asie. Plusieurs facteurs peuvent intervenir dans sa survenue tels qu’une rotation interne du tibia entraînant une rotation postérieure du condyle médial et une contracture du semitendineux. Ce ressaut peut être trouvé lors d’une pratique sportive (danse classique, aérobic, triathlon) ou pas.
E

Examen clinique

Le ressaut peut être visualisé par un claquement visible et perceptible en arrière du condyle médial fémoral lors de la contraction contrariée ou non des ischios-jambiers médicaux.
E

Examens complémentaires

Echographie – IRM
E

Traitement

Il n’y a pas de traitement médical particulier. En cas de gêne fonctionnelle, une libération ou, pour certains, une exérèse partielle ou un allongement du tendon concerné peuvent être réalisées.
=

Rupture du semi-membraneux

E

Contexte

Les ruptures du semi membraneux sont extrêmement rares. Elles concernent la jonction myo-tendineuse du tendon commun ou le tendon direct, parfois sous forme d’avulsion du tendon au ras de l’os (2). Le mécanisme est une hyperextension du genou, hanche en flexion et rotation externe de jambe (3)
E

Examen clinique

La palpation recherche un empâtement de la région concernée. On ne ressent pas de vacuité tendineuse. La contraction contrariée peut être douloureuse, mais le déficit musculaire est rarement appréciable.
E

Examens complémentaires

Echographie – IRM
E

Traitement

Le traitement est conservateur, notamment en cas de rupture incomplète au niveau de la jonction musculo tendineuse. Il peut être chirurgical en cas de rupture complète s’il existe un déficit fonctionnel.
dr wajsfisz avis docteur anthony wajsfisz chirurgien du genou a paris specialiste genou paris

Docteur Anthony Wajsfisz – chirurgien du genou spécialiste, à Paris

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Note moyenne 4 / 5. Nombre de notes : 4

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

Tell us how we can improve this post?