Ostéotomie tibiale de valgisation du genou (OTV)

osteotomie valgisation osteotomie de valgisation genou osteotomie de valgisation definition docteur anthony wajsfisz chirurgien orthopediste specialiste du genou a paris

Sommaire – Accès rapide

Lors d’une ostéotomie tibiale de valgisation du genou, le tibia est coupé puis remodelé à l’aide d’une plaque pour soulager la pression sur l’articulation du genou du côté atteint. L’ostéotomie du genou est utilisée lorsque le patient souffre d’arthrose à un stade précoce qui n’a endommagé qu’un seul côté de l’articulation du genou. En déplaçant le poids sur le côté non endommagé de l’articulation, une ostéotomie peut soulager la douleur et améliorer considérablement la fonction de du genou. Ce procédé peut retarder la pose d’une prothèse d’une quinzaine d’année.
=

Quand proposer cette opération ?

Avant tout traitement chirurgical, le patient est généralement pris en charge dans un protocole thérapeutique médical. Si les douleurs liées à l’arthrose persistent et perturbe la fonction du genou dans la vie quotidienne alors l’opération peut être proposée d’autant plus si le patient est relativement jeune (< 50ans) et qu’il persiste une petite couche de cartilage.

=

Quelle anesthésie pour l’ostéotomie tibiale de valgisation ?

Le patient, le chirurgien et l’anesthésiste choisissent l’anesthésie utilisée pour la chirurgie. Habituellement une anesthésie loco-régionale est favorisée. De nouvelles techniques anesthésiques permettent de prolonger l’efficacité du traitement de la douleur au-delà du temps chirurgical.

=

Phase opératoire – déroulement de l’intervention

Le principe de l’opération est de couper le tibia pour le basculer selon le changement d’axe que l’on souhaite obtenir. Cette coupe osseuse est maintenue à l’aide d’une plaque en métal visée. Une greffe osseuse ou biosynthetique peut être adjointe.

Ostétomie tibiale de valgisation (OTV) . L’arthrose ici est interne, l’os du tibia est ouvert en dedans. Un greffon osseux issu de la crête iliaque vient s’interposer dans l’ouverture. Une plaque interne maintient l’ouverture.
osteotomie tibiale de valgisation osteotomie tibiale taux de reussite docteur anthony wajsfisz chirurgien orthopediste specialiste du genou a paris

Exemple radiographique de 2 types de plaques interne du tibia maintenant l’ouverture interne. Image 1

osteotomie tibiale suites operatoires osteotomie tibiale de valgisation reeducation osteotomie tibiale reeducation docteur anthony wajsfisz chirurgien orthopediste specialiste du genou a paris

Exemple radiographique de 2 types de plaques interne du tibia maintenant l’ouverture interne. Image 2

osteotomie de valgisation genou osteotomie de valgisation tibiale osteotomie de valgisation definition docteur anthony wajsfisz chirurgien orthopediste specialiste du genou a paris
Répartition des charges au sein du genou avant et après l’ostéotomie tibiale : la réaxation du tibia permet de basculer l’ensemble des forces sur la partie externe du genou et d’en soulager ainsi la partie usée interne.
osteotomie valgisation osteotomie de valgisation genou osteotomie de valgisation definition docteur anthony wajsfisz chirurgien orthopediste specialiste du genou a paris
=

Quelle est la durée d’hospitalisation pour une OTV ?

Le patient rentre habituellement à son domicile le jour même (chirurgie ambulatoire). Au besoin, en cas de nécessité médicale, le patient peut rester hospitalisé une nuit.
=

Quelles sont les suites opératoires des OTV ?

L’os va prendre environ 6 semaines à se consolider. Durant cette période, le risque de mettre du poids dessus est de déplacer les os et la plaque. Nous recommandons en général (et sous réserve de la qualité osseuse et de la rigidité de la plaque) une décharge de 3 semaines suivie d’une reprise d’appui partiel de 3 semaines.

Une attelle est proposée initialement pour mettre au repos le genou et diminuer la douleur. Celle-ci peut être complètement retirée autour du dixième jour.

Un bas de contention est proposé sur le membre opéré pour lutter contre les œdèmes les 10 premiers jours

La kinésithérapie est débutée d’emblée, elle vise à redonner les amplitudes du genou de 0 à 90° initialement, puis l’ensemble de la flexion au-delà de la 3ème semaine.

=

Quelles sont les résultats attendus des OTV ?

On prévoit une marche autonome entre 6 et 8 semaines. Les sports en décharge comme le vélo et la natation peuvent être réalisés dans les mêmes délais. Les autres sports à impacte devront attendre la consolidation complète entre 3 et 4 mois.

Les résultats finaux concernant la disparition complète de la douleur et de l’adaption du corps à sa nouvelle morphologie sont plus long à s’établir…il faut compter entre 6 et 9 mois pour cela.

=

Quels sont les risques d’une OTV ?

E

Infection du genou

Le risque infectieux existe même s’il est très rare. Il se manifeste souvent par une inflammation de la cicatrice et un écoulement purulent. Dans ce cas là, un nettoyage chirurgical est recommandé avec changement de la plaque et prise d’antibiotiques pour 6 semaines en général.
E

Saignement / engourdissement : lésions artérielles et neurologiques

Les risques rares incluent le saignement d’une blessure aiguë, et la faiblesse ou la paralysie de la jambe ou du pied.
E

Caillot de sang / Phlébite

Bien que rare, le caillot sanguin dans les veines du mollet ou de la cuisse est une complication potentiellement mortelle. Un caillot de sang peut se rompre dans la circulation sanguine et se rendre dans les poumons, causant une embolie pulmonaire ou au cerveau, provoquant un accident vasculaire cérébral. C’est pourquoi, un traitement préventif par anticoagulant est mis en place en post-opératoire.
E

Absence de consolidation de l’os

Il arrive parfois que l’ostéotomie (ouverture de l’os) ne consolide pas après 3 mois d’attente. Cela peut nécessiter une reprise chirurgicale pour apporter de l’os.
E

Fracture post-opératoire – Déplacement de matériel

Il arrive parfois l’os soit fragilisé par l’intervention et favorise la survenue d’une fracture malgré la plaque en place. Un déplacement du matériel peut être constaté dans ce cas là.
E

Raideur du genou

Des raideurs au genou ou une perte de mouvement ont été observées par certains patients après une intervention chirurgicale. Les raideurs en flexion, peuvent être combattues par une mobilisation du genou précoce sous anesthésie. Les raideurs en extension sont travaillées en kinésithérapie, voir peuvent nécéssiter parfois une nouvelle intervention.
E

Douleur au genou

La douleur du genou en postopératoire est parfois présente localement mais peut s’étendre au genou si un syndrome douloureux régional se met en place (algodystrophie). Cette douleur finit par partir seule.
E

Trouble de sensibilité cutanée

Après toute intervention sur le genou, des petits rameaux nerveux sont coupés lors de l’ouverture du genou. Cela peut entraîner des pertes de la sensibilité de la surface cutanée (surface plus ou moins importante) qui ne présentent aucun retentissement moteur ou fonctionnel. Ce petit désagrément finit par être “reconnu” par le corps et le cerveau qui s’y habitue et le fait oublier.
dr wajsfisz avis docteur anthony wajsfisz chirurgien du genou a paris specialiste genou paris

Docteur Anthony Wajsfisz – chirurgien du genou spécialiste, à Paris

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Note moyenne 4.9 / 5. Nombre de notes : 7

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

Tell us how we can improve this post?