Peignage du tendon rotulien

=

Traitement de la tendinite du tendon rotulien

Les médecins commencent généralement par des traitements moins invasifs avant d’envisager la chirurgie.
E

Médicaments pour la tendinite

Les analgésiques comme l’ibuprofène peuvent soulager à court terme la douleur associée à la tendinite patellaire.
E

Kinésithérapie pour tendinite du tendon rotulien

Une variété d’exercices de kinésithérapie peut aider à réduire les symptômes associés à la tendinite du tendon rotulien, y compris :

  • Des exercices d’étirement réguliers peuvent réduire les spasmes musculaires et aider à allonger l’unité muscle-tendon.
  • Exercices de renforcement : les muscles de la cuisse faibles contribuent à la tension sur le tendon rotulien. Les exercices qui impliquent d’abaisser la jambe très lentement sont particulièrement utiles.
  • Strapping du tendon rotulien : une sangle qui exerce une pression sur le tendon rotulien peut aider à répartir la force loin du tendon et à la rediriger. Cela peut aider à soulager la douleur.
  • Mésothérapie : cette thérapie consiste à répandre un mélange médicamenteux sur la peau.

Si ces traitements non-chirurgicaux ne soulagent pas le patient, le médecin peut lui suggérer d’autres solutions, telles que :

  • Une infiltration de corticoïdes échoguidée dans la gaine autour du tendon patellaire qui peut aider à soulager la douleur. Mais ces médicaments peuvent également affaiblir les tendons et les rendre plus susceptibles de se rompre.
  • L’injection de plasma riche en plaquettes. Ce type d’injection a été testé chez certains patients présentant des problèmes chroniques de tendon rotulien.
  • Dans de rares cas, si d’autres traitements échouent, le médecin pourrait suggérer une réparation chirurgicale du tendon rotulien.

Certaines interventions peuvent être faites par de petites incisions autour du genou.

=

Traitement chirurgical de la tendinite de la rotule

E

Peignage du tendon rotulien

La chirurgie de peignage du tendon rotulien consiste à inciser et diviser le tendon en plusieurs brides ou fibres tendineuses à l’aide d’un scalpel. C’est ainsi que le chirurgien pratique au peignage des brides obtenues afin de retirer celles qui sont lésées, les éventuels nodules intra-tendineux et selon la lésion à retirer la pointe de la rotule.

L’anesthésie pour cette intervention est soit régionale (ou loco-régionale), soit générale.

La chirurgie se déroule en ambulatoire : sortie le jour même

Concernant la rééducation post-opératoire, le patient a un parcours de soins qui reprend tout de suite après l’intervention pour favoriser la “réparation” du tendon. Cela étant, il est équipé pour les trois premières semaines de rééducation post-opératoires d’une attelle visant à protéger le tendon fragilisé au cours de l’intervention.

En règle générale, le patient peut reprendre ses activités sportives et quotidiennes dans un délai de 3 mois à compter de la date de l’opération.

Les risques de cette chirurgie sont les mêmes que pour les autres chirurgies du genou, si ce n’est que la probabilité de rupture du tendon rotulien est plus élevée du fait de la fragilisation de ce dernier par la pathologie elle-même (tendinite) ainsi que par la technique utilisée au cours de la chirurgie.

E

La désinsertion / réinsertion du tendon rotulien

Lorsque que la tendinite est fissuraire et qu’elle désinsere de plus de 30% le tendon rotulien de la pointe de la rotule, de surcroit dans un contexte de rotule haute, on peut proposer une désinsertion complète du tendon rotulien pour le réinserer de façon plus solide dans la rotule en abaissant cette dernière. On peut y associer un geste de peignage au tendon rotulien (cf au-dessus)

L’anesthésie pour cette intervention est soit régionale (ou loco-régionale), soit générale.

La chirurgie se déroule en ambulatoire : sortie le jour même

Dans les suites opératoires, le port de l’attelle pour maintenir le genou en extension est obligatoire durant 6 semaine, seul le kinésithérapeute peut mobiliser le genou en flexion passive dans un secteur de mobilité limité.

En règle générale, le patient peut reprendre ses activités sportives au bout de 4 mois et quotidiennes dans un délai de 3 mois à compter de la date de l’opération.

Les risques de cette chirurgie sont les mêmes que pour les autres chirurgies du genou, si ce n’est que la probabilité de rupture itérative du tendon rotulien est plus élevée du fait de sa réinsertion chirurgicale dans les premiers mois.

dr wajsfisz avis docteur anthony wajsfisz chirurgien du genou a paris specialiste genou paris

Docteur Anthony Wajsfisz – chirurgien du genou spécialiste, à Paris

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Note moyenne 4.4 / 5. Nombre de notes : 10

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

Tell us how we can improve this post?