Entorse du genou qui ne guérit pas : est-ce une rupture du ligament croisé antérieur ?

par | 13 juillet 2022

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : Ligaments

Le genou comporte différents ligaments chargés d’assurer sa stabilité. Une entorse correspond à une lésion ligamentaire de gravité variable et, au niveau du genou, c’est souvent le LCA (Ligament Croisé Antérieur) qui est touché.

 

Symptômes de l’entorse du genou

Au sein du genou coexistent 4 ligaments au rôle stabilisateur essentiel. Deux d’entre eux sont appelés « latéraux » et deux autres « croisés » puisque qu’il forme une croix au sein de l’articulation. Il peut arriver que ces structures fibreuses et peu élastiques soient soumises à un mouvement anormal qui provoque alors une lésion ligamentaire ou « entorse ». Notamment, les activités sportives impliquant une forte sollicitation du genou par des sauts ou de fréquents changements de direction constituent souvent le contexte de l’accident. Tennis, volley-ball, rugby, ski ou encore sport de combat en font par exemple partie. Les symptômes consistent souvent en une douleur immédiate et vive qui s’accompagne d’un gonflement quasi immédiat de l’articulation. Une perte de mobilité du genou handicapante et des difficultés pour poser le pied à terre font ensuite leur apparition.

 

L’entorse ne guérit pas : est-ce un symptôme de rupture du LCA ?

Les entorses du genou sont relativement fréquentes. Elles surviennent à plus de 70% lors de la pratique d’activités sportives au cours desquelles l’articulation joue le rôle quasi permanent de pivot. Très fréquemment, c’est le LCA (Ligament Croisé Antérieur) qui est touché. Le traumatisme peut être relativement bénin, correspondant à un simple étirement. Mais il peut s’agir d’une blessure plus grave avec rupture d’une partie ou de l’ensemble des fibres ligamentaires. En cas de rupture totale, lorsque le LCA est interrompu dans sa continuité, la guérison spontanée est impossible. De plus, une entorse mal soignée peut rendre le genou instable ce qui favorise alors les traumatismes à répétitions. Il convient donc de consulter le plus rapidement possible après l’accident, pour évaluer le degré de gravité de la blessure et mettre en place le traitement adapté.

 

Diagnostic de la rupture du LCA

Lorsqu’une entorse du genou est suspectée, le premier diagnostic est clinique. Le praticien commence par se renseigner sur les circonstances dans lesquelles a eu lieu le traumatisme puis procède à un examen du genou touché. Un gonflement de l’articulation dû à une accumulation de sang et un hématome présent sur le trajet du ligament croisé antérieur font partie des signes recherchés. Le médecin pratique aussi différents tests de mobilité, dont le « Lachman » qui consiste à comparer sur chaque jambe les capacités d’avancement du tibia par rapport au genou. Ensuite, une radiographie et une IRM, doivent être réalisés. Elles servent à confirmer qu’il s’agit bien d’une rupture du LCA mais aussi à en évaluer la gravité pour adapter le traitement à mettre en place. Une rupture totale nécessitera une intervention chirurgicale alors qu’un traitement médical peut parfois être suffisant pour une lésion partielle. Enfin, ces examens d’imagerie médicale permettent aussi d’examiner les tissus osseux adjacents et le ménisque, pour écarter l’hypothèse d’une fracture éventuelle.

 

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Note moyenne 5 / 5. Nombre de notes : 1

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

Tell us how we can improve this post?

Dernières actualités de la chirurgie du genou

Genou gonflé : un signe de lésion du ménisque ?

Genou gonflé : un signe de lésion du ménisque ?

Une lésion du ménisque peut provoquer un gonflement du genou en raison de l’épanchement de liquide synovial. Ce symptôme n’est pas systématiquement présent et n’est pas, en soi, un signe de gravité. Mais, associé à d’autres éléments cliniques et radiographiques, il...