J’ai une douleur au genou 1 an après ma ligamentoplastie : que faire ?

par | 10 octobre 2022

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : Ligaments

La ligamentoplastie du LCA (Ligament Croisé Antérieur) consiste à le reconstruire via une intervention chirurgicale en utilisant des tendons prélevés ailleurs sur le corps du patient. Des douleurs post-opératoires très supportables sont classiquement rapportées mais s’estompent généralement rapidement. Ainsi, toute autre forme de douleurs, étendues dans le temps ou d’une intensité importante, doit être signalée au chirurgien afin de permettre une prise en charge adaptée.

 

Définition de la ligamentoplastie du Ligament Croisé Antérieur

Dans le genou, le LCA (Ligament Croisé Antérieur), fixé à la partie haute de la jambe (fémur) et à sa partie basse (tibia), joue un rôle fondamental. En effet, il participe à la stabilité avant-arrière de l’articulation, de même que quand elle effectue des mouvements de rotation. Sous l’effet d’un geste anormal, souvent lors de la pratique d’un sport où le genou doit souvent pivoter (tennis, handball, rugby, sport de combat…), le LCA peut se rompre. La ligamentoplastie est l’acte chirurgical qui permet de le reconstruire grâce à des tendons prélevés ailleurs (rotule, cuisse…) et fixés au travers du fémur et du tibia.

 

Douleurs liées à l’intervention

Comme pour la plupart des actes chirurgicaux, des douleurs post-opératoires peuvent être ressenties après une ligamentoplastie du genou. Elles ne sont pas alarmantes, « normales », dues au traumatisme induit par la chirurgie, technique de soin inévitablement invasive. Cela étant dit, les douleurs post-ligamentoplastie du genou sont généralement très soutenables et bien prises en charge par le traitement prescrit. Elles disparaissent de plus assez rapidement. Enfin, l’intervention est réalisée par arthroscopie. Seules de minimes incisions sont réalisées, pour introduire les petits outils chirurgicaux nécessaires. Le praticien visualise ses gestes grâce à une minuscule caméra introduite dans le genou. Cela rend l’opération moins invasive que si elle était réalisée « à ciel ouvert », pour donner au chirurgien un accès visuel direct.

 

Comment réduire la douleur après une ligamentoplastie ?

En général, il faut 6 à 8 mois pour que le patient récupère totalement. Il est possible que, pendant la phase de convalescence, de petites douleurs soient parfois ressenties. Mais, des douleurs plus intenses au cours de cette période ou plus tard doivent systématiquement être signalées très rapidement au praticien. Pour les prendre en charge correctement, il est en effet nécessaire d’en comprendre l’origine. Celle-ci peut être variée : douleurs dues au matériel de fixation utilisé au cours de l’opération, kyste, dégénérescence osseuse ou cartilagineuse, atteinte d’un nerf, lésion du ménisque etc. Par ailleurs, il faut absolument s’assurer que les douleurs ressenties ne correspondent pas au développement d’une algodystrophie. Il s’agit d’une pathologie extrêmement rare et encore mal expliquée qui peut notamment s’installer au niveau d’une articulation ayant été opérée, pour des mois, voire plusieurs années. L’algodystrophie provoque des douleurs intenses, parfois si violentes qu’elles finissent par avoir une répercussion psychologique. C’est un phénomène qui doit être détecté le plus tôt possible. En effet, plus la prise en charge de l’algodystrophie est précoce, plus les traitements mis en place s’avèrent efficaces pour apporter au patient le maximum de confort.

D’autres diagnostics doivent être considérés avant de conclure à une algodystrophie : il faut avant tout éliminer une infection du genou, qui s’accompagne d’autres signes que la douleur. On notera également qu’une malposition de la plastie peut être à l’origine de douleurs surtout à la flexion du genou. Une cause plus classique de douleur post-opératoire est aussi liée à la fonte musculaire du quadriceps qui peut entrainer un syndrome rotulien, souvent ressentit à la descente des escaliers.

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

Tell us how we can improve this post?

Dernières actualités de la chirurgie du genou

Genou gonflé : entorse grave ou luxation ?

Genou gonflé : entorse grave ou luxation ?

Le genou est une articulation complexe où trois os se rejoignent : le fémur, le tibia et la patella (ou rotule). Ces éléments osseux sont stabilisés par 4 ligaments : 2 ligaments latéraux situés sur les côtés de l’articulation et 2 ligaments croisés, l’antérieur et le...

Genou gonflé : un signe de lésion du ménisque ?

Genou gonflé : un signe de lésion du ménisque ?

Une lésion du ménisque peut provoquer un gonflement du genou en raison de l’épanchement de liquide synovial. Ce symptôme n’est pas systématiquement présent et n’est pas, en soi, un signe de gravité. Mais, associé à d’autres éléments cliniques et radiographiques, il...