Comment soigner osgood schlatter ?

par | 14 septembre 2021

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : Tendinopathies rares du genou | Tendons

Maladie d’Osgood-Schlatter genou

La maladie d’Osgood-Schlatter (du nom des deux chercheurs qui l’ont identifiée) peut apparaître chez les adolescents (filles ou garçons) entre 8 et 15 ans, lors du pic de croissance. Elle est fréquente chez les sportifs (en particulier les footballeurs) qui sollicitent beaucoup leurs articulations alors que le cartilage de croissance n’est pas encore bien solidifié. La protubérance osseuse située à l’avant du tibia, dans la partie haute (appelée Tubérosité Tibiale Antérieure), sur laquelle est accroché le tendon tibial, peut alors se fragmenter, et causer des douleurs.

Osgood-Schlatter symptômes

Le symptôme qui doit alerter est la douleur récurrente au genou, particulièrement après le sport. Elle s’accompagne d’un gonflement au-dessous la rotule.

Osgood-Schlatter diagnostic

Il est important de consulter sans attendre pour vérifier s’il s’agit bien de cette maladie. Une radiographie confirmera aisément le diagnostic en permettant de visualiser les irrégularités éventuelles dans l’ossification.

Maladie d’osgood schlatter traitement

Osgood schlatter traitement naturel

Il n’existe pas de traitement médicamenteux. La solution la plus naturelle étant de diminuer l’activité physique en fonction de la douleur ressentie.
Dans le cas où la douleur persiste, une immobilisation de quelques semaines de la jambe concernée est nécessaire (ce phénomène peut toucher les deux jambes !) dans une attelle ou un plâtre, éventuellement suivie d’une rééducation.
Dans la très grande majorité des cas, les douleurs finissent par disparaître, sans complications.

Osgood schlatter opération

Une intervention chirurgicale n’est nécessaire que dans les très rares cas où un traumatisme entraîne un déplacement osseux, voire un arrachement, ou des calcifications intra tendineuses. Ces conséquences peuvent se manifester tardivement, à l’âge adulte, après un choc, par exemple. L’opération permettra ainsi soit de replacer la tubérosité tibiale (en la fixant à l’aide de vis), soit de retirer les calcifications.

Osgood schlatter sport : prévention

En prévention, il convient d’adapter l’activité sportive dès l’apparition des premières douleurs (qui sont un signal d’alerte dont il faut tenir compte), et de ménager des temps de récupération pour éviter que le phénomène ne s’amplifie. Le port d’une genouillère peut également aider à moins solliciter le genou. Avant toute activité sportive, il est vivement conseillé de commencer par un bon échauffement et des étirements, car la rétraction du quadriceps (muscle de la cuisse trop court) peut accentuer le problème : le muscle tire davantage sur le tendon tibial et sur la tubérosité tibiale antérieure, fragilisant l’ossification.
Enfin, le choix du sport pratiqué pourra avoir une incidence. Il faut de préférence éviter les activités qui demandent une forte extension et sollicitent beaucoup le genou, et diversifier les disciplines plutôt que de pratiquer un seul sport de manière intensive.

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Note moyenne 4.3 / 5. Nombre de notes : 4

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

Tell us how we can improve this post?

Dernières actualités de la chirurgie du genou

Genou gonflé : un signe de lésion du ménisque ?

Genou gonflé : un signe de lésion du ménisque ?

Une lésion du ménisque peut provoquer un gonflement du genou en raison de l’épanchement de liquide synovial. Ce symptôme n’est pas systématiquement présent et n’est pas, en soi, un signe de gravité. Mais, associé à d’autres éléments cliniques et radiographiques, il...