Arthrose du genou : exercices recommandés et traitement

par | 21 juillet 2022

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : Cartilage

L’arthrose du genou, ou gonarthrose, est une affection courante, souvent liée à l’âge. L’apparition de ses symptômes peut être retardée ou ralentie grâce à des exercices, à réaliser dès les premiers signes et d’autant plus essentiels qu’il n’existe pas de traitement curatif de la gonarthrose, hormis la pose d’une prothèse de genou.

 

Qu’est-ce que l’arthrose du genou ?

L’arthrose du genou, aussi appelée gonarthrose, résulte d’une pression excessive sur le cartilage en raison de l’âge, d’une surcharge pondérale ou de la pratique de certaines activités professionnelles ou sportives.

Ce processus dégénératif aboutit à une usure du cartilage du genou. Des fragments s’en détachent et flottent au niveau de la poche articulaire, provoquant une inflammation chronique par poussées. L’os situé sous le cartilage produit des excroissances autour de l’articulation, appelées « becs de perroquet ».

La gonarthrose peut affecter l’un des genoux ou les deux, et concerner deux zones :

  • entre le fémur et le tibia (ou arthrose fémoro-tibiale) : c’est la plus courante.
  • entre la rotule et le fémur (ou arthrose fémoropatellaire) : elle concerne environ 35% des cas de gonarthrose et se retrouve souvent chez des patients plus jeunes, chez lesquels la détérioration du cartilage est traumatique.

Dans environ 15% des cas, les deux atteintes (fémoropatellaire et fémorotibiale) sont associées.

La gonarthrose provoque une limitation de la mobilité du genou et des douleurs qui peuvent être handicapantes.

 

Quels exercices sont recommandés ?

L’arthrose est un processus qu’il n’est pas possible d’arrêter. Mais on peut en retarder l’apparition des symptômes en réalisant des exercices diversifiés :

  • activités sportives : aucune n’est à proscrire, mais elles doivent être adaptées à la condition physique du patient et ne pas être pratiquées lors des phases de douleurs aiguës ;
  • renforcement musculaire, notamment du quadriceps : il permet de muscler les jambes et retarder l’apparition de l’arthrose ou réduire la douleur une fois qu’elle est apparue ;
  • étirements qui renforcent les muscles des jambes et améliorent la flexibilité et la stabilité du genou ;
  • exercices en piscine, notamment dans les cas sévères, pour travailler l’amplitude des mouvements en limitant la douleur.

Ces exercices, adaptés au degré d’arthrose et à l’intensité de la douleur, doivent être réalisés de façon progressive. La régularité est essentielle : chaque exercice doit être répété tout au long de la semaine pour être efficace.

 

Existe-t-il des traitements de la gonarthrose ?

Il n’existe aucun traitement curatif de l’arthrose du genou. Les traitements proposés visent à ralentir au maximum l’évolution et à soulager les symptômes, notamment la douleur :

  • mesures hygiéno-diététiques, notamment une activité physique régulière ;
  • traitement médicamenteux : paracétamol et éventuellement anti-inflammatoires non stéroïdiens ;
  • infiltrations de corticoïdes, d’acide hyaluronique ou PRP dans l’articulation ;
  • rééducation pour retrouver une meilleure mobilité ;
  • port d’une genouillère pour soulager la pression ;
  • lavage articulaire du genou par arthroscopie pour retirer les microparticules intra articulaires responsables de l’inflammation.

Quand l’arthrose est très avancée et handicapante, la pose d’une prothèse de genou peut être envisagée.

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Note moyenne 5 / 5. Nombre de notes : 1

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

Tell us how we can improve this post?

Dernières actualités de la chirurgie du genou

Genou gonflé : un signe de lésion du ménisque ?

Genou gonflé : un signe de lésion du ménisque ?

Une lésion du ménisque peut provoquer un gonflement du genou en raison de l’épanchement de liquide synovial. Ce symptôme n’est pas systématiquement présent et n’est pas, en soi, un signe de gravité. Mais, associé à d’autres éléments cliniques et radiographiques, il...