Arthrose du genou : appliquer du chaud ou du froid pour la soulager ?

par | 14 février 2024

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : Autres pathologies

La douleur liée à une arthrose du genou amène souvent le patient à rechercher désespérément le meilleur remède de grand-mère, à base de plantes ou de physiothérapie. Il existe alors un débat récurrent : faut-il plutôt appliquer du chaud ou du froid pour soulager une douleur du genou souffrant d’arthrose ?

Voici la réponse médicale.

 

Quand soulager par le chaud la douleur sur une arthrose aux genoux ?

Tout patient souffrant d’une gonarthrose constate que sa chondropathie du genou évolue souvent par crise, parfois accentuée par le froid et l’humidité. Il comprend alors inconsciemment qu’une crise d’arthrose du genou peut être dépendante du chaud ou du froid.

 

Comment agit le chaud sur une crise d’arthrose du genou ?

La thermothérapie par la chaleur est souvent utilisée en soin de physiothérapie, par exemple chez un kiné traitant une arthrose du genou.

Le chaud va augmenter la température des tissus sous-jacents, avec un effet plus ou moins profond selon la technique employée : moxibustion, pack micro-ondable, bouillotte, diathermie avec apport d’ondes électromagnétiques…

Cette hyperthermie augmente la vasodilatation circulatoire, permettant un meilleur fonctionnement tissulaire, notamment au niveau musculaire.

Cette relaxation musculaire limite l’ankylose, aidant à accroître l’amplitude de mouvement, toujours déficiente sur une arthrose avancée. A terme, une augmentation locale de température stimule les cellules souches, favorisant la régénération cellulaire et la recapillarisation.

Calmer une douleur d’arthrose du genou par le chaud fonctionne donc en phase chronique, sur un genou ankylosé avec une amplitude de mouvement diminuée.

C’est le cas par exemple d’une douleur du genou au réveil, sur un genou froid.

 

Précautions pour soulager une arthrose genou par le chaud

L’apport de chaleur doit être suffisant pour stimuler les tissus mous profonds ankylosés (muscle, tendon, capsule articulaire…), sans pour autant brûler le tissu superficiel représenté par la peau.

Il ne faut jamais appliquer le chaud directement sur la zone douloureuse : il faut impérativement un linge entre la peau et la source de chaleur, sans dépasser une température cutanée de 42°C. Toute sensation de brûlure doit faire cesser un soin de physiothérapie par la chaleur.

 

Pourquoi soulager naturellement une arthrose au genou par le froid ?

Si une douleur chronique du genou peut être soulagée par le chaud, ce dernier est en revanche contre-indiqué en phase inflammatoire, au risque d’accroître le phénomène inflammatoire et donc la gonalgie.

 

Comment agit le froid pour calmer une douleur d’arthrose du genou ?

Le froid agit rapidement par vasoconstriction, en diminuant la taille des vaisseaux et en mettant les cellules au repos. C’est intéressant sur un phénomène inflammatoire aigu, car cette diminution du diamètre vasculaire réduit l’apport de médiateurs inflammatoires, et donc la douleur aiguë.

Dans un second temps, cette vasoconstriction permet un relargage local de noradrénaline, qui va favoriser une meilleure oxygénation cellulaire lors de la remontée en température.

 

Précautions pour soulager une arthrose genou par le froid

L’apport de froid permet de soulager rapidement une douleur d’arthrose en phase aiguë, par exemple après un effort important. Il est important de ne jamais appliquer le froid sur la peau, pour ne pas la léser

Le patient peut utiliser un gant ou une poche remplie de glaçons, des thermo-compresses sorties du congélateur, ou un ice pack.

Si une arthrose du genou peut donc voir sa douleur soulagée par application de froid ou de chaud selon son stade clinique, il faut toutefois garder à l’esprit qu’il s’agit d’un traitement naturel ponctuel et purement symptomatique, qui n’aura aucun effet sur la dégradation progressive et irréversible du cartilage articulaire.

Le seul traitement définitif reste le plus souvent à terme la prothèse de genou, totale ou partielle.

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

Tell us how we can improve this post?

Dernières actualités de la chirurgie du genou

Prothèse unicompartimentale du genou : convalescence

Prothèse unicompartimentale du genou : convalescence

Le principe d’une pose de prothèse unicompartimentale de genou consiste à conserver les parties exemptes d’arthrose, pour ne remplacer que la zone abîmée. Cette opération du genou vise donc a priori une convalescence post opératoire plus rapide et plus facile : qu’en...