Traitement non chirurgical du ligament croisé antérieur (LCA)

ligament croise anterieur du genou ligament croise anterieur rupture tiroir anterieur genou dr wajsfisz chirurgien orthopediste specialiste du genou a paris

Sommaire – Accès rapide

Immédiatement après la blessure, les patients ressentent habituellement de la douleur et un gonflement, accompagnés par une instabilité du genou. En résultent : une perte de l’amplitude de mouvement, de la douleur ou de la sensibilité le long de la ligne articulaire, ainsi qu’un inconfort pendant la marche.

Lorsqu’un patient avec une lésion du LCA est initialement vu pour une évaluation en clinique, le médecin peut rechercher d’éventuelles fractures grâce aux radiographies. Il peut également ordonner un examen d’imagerie par résonance magnétique (IRM) pour évaluer l’état du LCA et vérifier la présence de lésions à d’autres ligaments du genou, au cartilage du ménisque ou au cartilage articulaire.

En plus d’effectuer des tests spécifiques pour identifier les déchirures du ménisque et les blessures à d’autres ligaments du genou, le médecin effectue souvent le test de Lachman pour voir si le LCA est intact.

Dans le traitement non chirurgical du LCA, la kinésithérapie et la rééducation peuvent restaurer le genou à un état proche de celui d’avant la blessure, et éduquer le patient sur la façon de prévenir l’instabilité. Ce protocole de soins peut être complété par l’utilisation d’une genouillère. Cependant, de nombreuses personnes qui choisissent de ne pas subir d’intervention chirurgicale peuvent subir une blessure secondaire au genou en raison d’épisodes d’instabilité répétés.

Le traitement chirurgical est généralement conseillé pour traiter les blessures combinées (les déchirures du LCA en combinaison avec d’autres blessures au genou).

La prise en charge non chirurgicale des lésions isolées du LCA est susceptible de réussir ou peut être indiquée chez les patients :

  • Avec des lésions partielles et aucun symptôme d’instabilité, sauf si la demande sportive est importante
  • Avec des lésions complètes et aucun symptôme d’instabilité du genou pendant les sports à faible sollicitation, et qui sont prêts à abandonner les sports à forte sollicitation (tennis, squash, football…)
  • Qui font du travail manuel léger ou mènent une vie sédentaire
dr wajsfisz avis docteur anthony wajsfisz chirurgien du genou a paris specialiste genou paris

Docteur Anthony Wajsfisz – chirurgien du genou spécialiste, à Paris

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Note moyenne 5 / 5. Nombre de notes : 1

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

Tell us how we can improve this post?